Lent retour à la normale sur les Nives


Conditions du moment :

Avec l’arrêt des pluies au pays Basque, depuis une dizaine de jours et des conditions enfin estivales, les rivières retrouvent partout un niveau correct.

La lente décrue qui se poursuit depuis la mi-juin, nous offre des rivières toutes aisément praticables, même si les niveaux sont supérieurs à ceux d’un début d’été habituel.

Le wading peut s’avérer ardu sur la grande Nive, surtout si vous comptiez trouver des conditions estivales sur vos spots préférés.

Lors des dernières sorties, j’ai pu constater que l’activité des insectes aquatiques est irrégulière et le contraste de température encore fort entre la température de l’eau (environ 14°) et celle de l’air.

C’est surtout à partir du début d’après-midi que la pêche en mouche sèche, commence à démarrer.
Les phryganes composent l’essentiel des mouches visibles, avec bien sur des chironomes très fréquents un peu partout.
Comme toujours, de petits éphémères gris émergent en faible quantité, et les truites les apprécient beaucoup.
Les mouches de mai sont de sortie en ce moment, plus nombreuses dans les secteurs comportant des zones sablo-vaseuses et des grands amortis calmes.



Niveau

Niveau

0,87 m

Lieux de la station

Nive à Osses

Voir le niveau actuel de la station (Nive à Osses) sur Vigicrue


Conseils de pro :

Le rafraichissement actuel consécutif aux entrées maritimes, vient perturber les conditions estivales qui étaient en train de s’établir.

Il est possible que l’activité des truites en soit encore une fois affectée.
Les mouches sèches qui sont les plus efficaces en ce moment sont des imitations de petits éphémères gris dans des tailles du 16 au N°20, et sur une pointe en 10/100ème de préférence.
Au fur et à mesure que les rivières s’éclaircissent et baissent, pensez toujours à être le plus discret possible.
Ne vous précipitez pas à l’approche de l’eau, les poissons sont fréquemment beaucoup plus proches que vous ne l’imaginez.
Soignez particulièrement les dérives de vos mouches, et de préférence avec un très long bas de ligne (environ 6 mètres) et une pointe en 10/100ème.
Le placement judicieux par rapport aux truites en activité vous apportera les meilleures chances de réussites.
Pour ce faire, étudiez bien les différents courants entre vous et le poisson, un dragage de votre mouche au-dessus de sa tête le conduira très certainement à s’arrêter de gober.