Le 1er mai, ouverture de la pêche des carnassiers...

Crues 2018 en Béarn

Des carpes victimes de virémie printanière

Depuis quelques jours des pêcheurs nous signalent une mortalité anormale de carpes dans certains plans d’eau du département des Pyrénées-Atlantiques.

Ces poissons sont victimes de virémie printanière, maladie infectieuse qui touche essentiellement les carpes . Elle est causée par un virus qui appartient à la famille des Rhabdoviridés. La maladie se déclare au printemps, quand la température de l’eau est comprise entre 11°C et 17°C (15° étant la température optimale de multiplication de cet agent pathogène).

Le risque de propagation de la maladie est d’autant grand en cette période que les carpes se regroupent pour la reproduction et sont donc beaucoup plus sensibles.

Copyright FNPF-L MADELON

L’agent causal de la virémie printanière de la carpe ne présente aucun risque pour la santé humaine ni pour les animaux qui s’abreuveraient.

La maladie est transmise par les poissons malades, qu’ils présentent des symptômes ou non, et plus rarement par l’intermédiaire des œufs. Elle peut également se propager de manière indirecte par l’intermédiaire de l’eau contenant l’agent infectieux, les oiseaux piscivores ainsi que des ustensiles et moyens de transport souillés A partir de 22°C environ le virus n’est plus actif.

Afin de limiter les risques de propagation du virus, la Fédération de pêche recommande d’éviter la pêche dans les plans d’eau où il y a mortalité et /ou de décontaminer son matériel de pêche surtout pendant les périodes à risque.

28 mai 2018 Commentaires fermés sur Des carpes victimes de virémie printanière Infos diverses

Commentaires clos.