A quelques jours de l’ouverture, tous les voyants sont au vert !


Conditions du moment :

Samedi 9 mars au petit matin, c’est l’ouverture de la pêche à la truite ! Un moment attendu par 20 000 pêcheurs dans le département des Pyrénées-Atlantiques. A trois jours, de cette fête halieutique, tout semble indiquer de bonnes parties de pêche.

Depuis quelques semaines, les rivières du 64 sont magnifiques et ceux qui ont eu la chance de se promener à proximité auront eu l’occasion de voir que les poissons sont déjà bien en activité. Les niveaux sont presque bas pour un début de saison mais la météo annoncée les prochains jours devrait tout remettre dans l’ordre.

En effet, on nous annonce quelques millimètres tous les jours, dès demain. De quoi juste légèrement gonfler et teinter les cours d’eau et par la même rendre les poissons très actifs, tout du moins plus longtemps dans la journée… En effet, le début de saison est très souvent marqué par des pics d’activités assez courts dans la journée. La pluie a tendance à étaler l’alimentation des truites.

Ouverture pluvieuse, ouverture heureuse ! Le samedi matin, la pluie s’invite dans la matinée et devrait se dissiper dans l’après midi. Le dimanche lui est annoncé sans pluie durant la journée.

L’occasion pour tous, de partager un moment convivial entre copains, car l’ouverture c’est avant tout une fête !

Au Pays Basque, les rivières sont semblables à celles que vous pouvez rencontrer au mois de mai. Les eaux ont pris quelques degrés et il n’y a pratiquement plus de neige sur les montagnes.

En Béarn, il reste bien sur de la neige sur les sommets mais là aussi les niveaux sont parfaits ! Tous les voyants sont verts pour cette ouverture.

 



Niveau

Niveau

0.95 m

Lieux de la station

Gave d'Oloron à Oloron Sainte Marie

Voir le niveau actuel de la station (Gave d'Oloron à Oloron Sainte Marie) sur Vigicrue


Conseils de pro :

Profitez de cette ouverture qui s’annonce bonne, car même si je ne maîtrise pas la météo, le petit coup de froid qui semble s’installer la semaine prochaine pourrait bien venir compliquer la pêche dans la foulée.

Côté pêche, toutes les techniques seront donc possibles à l’ouverture.

La pêche aux appâts naturels reste la plus pratiquée à cette période. Personnellement, je privilégie le vers de terre ou vers de berge, surtout si l’eau est un peu trouble. Une canne de 4 m environ, du 14 centième dans le moulinet et un bon 12 en bas de ligne devrait être passe partout. Le poissons sont souvent étalés dans toutes les couches d’eau en fonction du profil de la rivière. Il est donc important de régler régulièrement le poids de la plombée ou tout du moins l’étalement qui permet en jouant dessus de pouvoir peigner convenablement la même veine d’eau de la tête de courant au radier suivant…

Les pêcheurs aux leurres ou cuillères seront aussi à la fêtes. Au début de saison, pour faire bouger de beaux poissons, il est parfois nécessaire d’utiliser des leurres de belle taille. Personnellement pour les leurres durs, je ne descendrais pas en dessous de 55 mm (même en petites rivières) et taille n°2 pour les leurres tournants. En grande rivière, 60 à 70 mm semble un bon compromis et n°3 pour les cuillères.

Pour la pêche à la mouche, on pratiquera en nymphe toute la journée. Doublez vos chances en utilisant une nymphe casquée un peu lourde en pointe et une plus petite et plus légère en potence. De quoi varier les menus. L’après midi, nous observons depuis plusieurs jours de belles éclosions de March Brown et de Baetis. Il n’est donc pas impossible que les truites gobent volontiers les insectes en surface. La pêche en sèche devrait alors y être exceptionnelle !!!

Après l’éclosion, n’hésitez pas à pêcher en mouche noyée. Cette technique, aujourd’hui un peu oubliée, est pourtant d’une redoutable efficacité dès l’ouverture avec les conditions prévues.

Bonne ouverture à tous !

Au plaisir de vous croiser au bord de l’eau.