Faut que ça gratte


Conditions du moment :

Tout juste mi-avril et nous avons déjà des niveaux bas pour la saison qui baissent presque à vue d’oeil sur la Nive et la Nivelle. Le grand beau temps est prévu jusqu’à lundi prochain avec des températures qui vont s’élever jusqu’au week-end pour atteindre 25 °C dimanche. Une petite perturbation est attendue mardi et nos rivières en ont bien besoin. Dans ces conditions, les eaux sont très claires et imposent déjà des approches discrètes et délicates, quelle que soit la technique employée.

Les poissons quant à eux paraissent encore bien apathiques sur la Nive, plus actifs même si de taille plus modeste sur la Nivelle. Pour les pêcheurs du Pays Basque, il faudra donc choisir entre prendre plus de poissons de taille modeste sur la Nivelle ou moins de captures sur la Nive mais de taille supérieure.

Côté techniques, ce sont surtout la pêche aux leurres et le toc aux appâts naturels qui ont été payantes ces derniers temps. Il est peut-être encore un peu tôt pour rencontrer de bonnes conditions de pêche à la mouche sèche bien qu’il soit possible selon les  journées de trouver quelques poissons actifs sur les bordures. Toutefois, la météo de cette semaine ne favorise pas les éclosions d’insectes. C’est pourquoi les moucheurs devront guetter de près les prochains jours maussades et humides pour espérer voir des mouches et des gobages.



Niveau

Niveau

0.70 m

Lieux de la station

Nive à Osses

Voir le niveau actuel de la station (Nive à Osses) sur Vigicrue


Conseils de pro :

Les eaux restent froides, c’est pourquoi n’importe quelle technique doit être pratiquée lentement, dans les parties calmes et lentes comme les amortis, les bordures de courant lent, proches des postes où se tiennent les truites.

Au toc, préférez les pêches à gratter, à rouler avec des montages assez lourds eschés de préférence d’un joli ver de berge, voire d’une teigne. Vous aurez peut-être la surprise de piquer une arc-en-ciel inattendue dans le fond d’une fosse comme moi en ce début de semaine.

Au leurres, les poissons nageurs semblent avoir la préférence des poissons dans des coloris naturels et des tailles de 5 cm.

Pour la mouche, avec des éclosions trop éparses pour faire monter les poissons en surface, la pêche en noyée peut être une alternative, à condition que le temps soit couvert. Sinon, la nymphe au fil équipée de nymphes type pheasant tail en tailles 12 et 14 peut bien être la seule solution pour qui veut prendre un poisson sur une canne à mouche.

Bonne fin de semaine au bord de l’eau !