Orages, ô désespoir,

la Nive de Baïgorry.

Conditions du moment :

Malgré les prévisions météo encourageantes qui nous font espérer des conditions enfin estivales, les orages se succèdent sur le pays basque avec des nives qui font le yo-yo.

Fort heureusement, par niveaux forts, il est toujours possible de trouver des secteurs pêchables mais les possibilités sont limitées aux parties amont des rivières, ou aux sections de rivières court circuitées par les microcentrales électriques.

Ces conditions très humides couplées avec de bref moment ensoleillé, provoquent une exubérance impressionnante de la végétation, celle-ci absorbe également une partie des pluies.
La température de l’eau des différentes rivières est proche des 14 degrés, ce qui est excellent pour le métabolisme des truites, et favorise les éclosions d’insectes aquatiques.
Avec la fraicheur, la pêche en mouche sèche est surtout bonne en début d’après-midi, avec des éclosions de petits éphémères gris (baétis).
A l’approche de l’été, la variété d’insectes s’accroît, les phryganes de toutes sortes sont bien présentes,
accompagnées d’éphémères de multiples espèces, sans oublier les chironomes en vols compacts.



Niveau

Niveau

1,45 m

Lieux de la station

Nive à Osses

Voir le niveau actuel de la station (Nive à Osses) sur Vigicrue


Conseils de pro :

Pour les jours à venir, les orages sont toujours au programme avec comme corollaire des fluctuations parfois importantes du niveau des rivières.

Les rivières pêchables après les épisodes orageux devraient être comme d’habitude, le Bastan, et la Nive d’Arnéguy.
Les têtes de bassin devraient aussi permettre des parties de pêche au toc ou en nymphe.

Les mouches sèches qui sont les plus efficaces en ce moment sont des imitations de petits éphémères gris dans des tailles du 16 au N°20, et sur une pointe en 10/100ème de préférence.

avec l’espoir que les conditions météo passent enfin aux valeurs estivales, il faudra absolument avoir des imitations de fourmis volantes en petites et grandes tailles (du N° 20 au 16).
Les mouches de mai qui sont un aimant à grosses truites, devraient également faire leur apparition prochainement, pensez à en avoir quelques imitations dans vos boites à mouches.
Si les conditions de pêche actuelles sont un peu déprimantes, réjouissez vous en gardant à l’esprit que les truites n’auront eu que peu d’occasions d’être sollicitées dans de nombreux postes des grandes rivières et ainsi seront mieux disposées pour les mois d’été.