Un été assez spécial sur les Nives au pays basque.


Conditions du moment :

Nous connaissons un été 2017 atypique, avec des conditions météo fluctuantes depuis début juillet.
Si nous ne pouvons que nous réjouir d’avoir eu des pluies régulières, et un temps couvert faisant suite à un hiver et un printemps très secs, la pêche est parfois déroutante en ce moment.

Les journées de temps gris avec des petites pluies fines ou de grosses averses orageuses, alternent avec de grosses chaleurs.

Les rivières comme la Nive de Béhérobie et le Laurhibar ont été celles qui ont subies les plus fortes variations de niveaux.
Alors que bizarrement, la Nive d’Arnéguy ou celle des Aldudes sont globalement restées claires et assez basses.

Initiation au Tenkara sur la Nive de Béhérobie

En ce moment les insectes que vous trouverez sur les rivières seront souvent de minuscules éphémères de type Caénis.  De petits baétis gris, et parfois d’impressionnantes densités de petites phryganes grises et rousses.
Au coup du soir, les rivières s’animent beaucoup avec des éclosions multiples, et les truites s’activent vraiment bien en surface généralement une heure avant la nuit.
A noter que sur la plupart des rivières, et au niveau des eaux rapides de superbes éclosions de mannes (Oligoneuriella rhenana,  Oligoneuriidé) https://www7.inra.fr/opie-insectes/pdf/i160cesard-brulin.pdf   débutent environ 30 minutes avant la nuit.

Pêche au Tenkara dans les gorges



Niveau

Niveau

0.5 m

Lieux de la station

Nive à Osses

Voir le niveau actuel de la station (Nive à Osses) sur Vigicrue


Conseils de pro :

Avec ces conditions instables, il faut savoir faire preuve d’adaptation et aussi vraiment bien observer la rivière.
Par temps chaud et ensoleillé et niveaux d’eau bas et rivières claires, je vous recommande de prospecter en priorité les parties rapides et agitées des rivières.
La pêche de l’eau avec des mouches d’ensembles de type sedges ou éphémères en montage parachute sur hameçons de 14 à 16, devrait vous procurer de bons résultats en l’absence de gobages. Mais attention de rester concentré et d’éviter le dragage de votre mouche.

 

Les soirées des journées chaudes devraient vous offrir les plus beaux coups du soir.
Choisissez de préférence une fosse profonde avec un grand plat avec un courant fort en tête (pour profiter de l’éclosion de mannes).
Et surtout attention à la lumière, positionnez-vous de manière à avoir le moins de reflets possible.

Les journées pluvieuses devraient vous permettre d’observer des gobages durant toute la journée.
En présence d’oiseaux, hirondelles et bergeronnettes au-dessus de l’eau, vous pouvez être quasiment certain que les truites seront aussi à table.
Mais attention, d’expérience, je constate que rares sont mes clients qui arrivent à percevoir ces imperceptibles gobages.
Une attention soutenue des postes favorables, et l’observation des veines nourricières devrait vous relever de beaux poissons.