Info : procédure d’indemnisation des pêcheurs professionnels estuariens  

Des cours d’eau libérés pour le bonheur des poissons (et des pêcheurs !)

Après un premier chantier en 2017 ¹  où  la Fédération a poursuivi son action sur la continuité écologique, 5 ouvrages sans usage ont ainsi fait l’objet de travaux entre 2018 à 2020.

Seuil de Louhossoa avant travaux

La restauration de la continuité sur les cours d’eau principaux fait partie des priorités pour assurer la survie des grands migrateurs (Saumon, Lamproie marine, …) et fait l’objet d’une politique active. En revanche, les petits cours d’eau sont les parents pauvres de cette politique.

Les petits affluents sont souvent rendus difficilement accessibles par la présence de nombreux obstacles. Ces obstacles empêchent également le bon déroulement du transport solide et limitent ainsi la présence de zones de reproduction. Leurs rôles de ruisseau pépinière et de zone refuge, si importants pour les poissons, s’en retrouvent ainsi limités.

Convaincue que la restauration de ces milieux est nécessaire pour préserver les populations de poissons, la Fédération s’est emparée de cette problématique. Dans le cadre d’un appel à projet de l’Agence de l’Eau Adour-Garonne, des ouvrages sur cours d‘eau à enjeux pour les grands migrateurs, mais également pour les espèces telles que la Truite fario, ont été retenus pour que la continuité y soit restaurée.

Ce projet a abouti au retrait de 5 ouvrages supplémentaires ces dernières années, avec l’accord de leur propriétaire. Il s’agissait d’anciens seuils dont les piscicultures avaient fermé depuis plus de 10 ans ou de barrages dont les moulins avaient complètement disparu. Ces travaux, réalisés en plusieurs années, ont permis d’améliorer la continuité écologique sur le ruisseau d’Urdos, le ruisseau d’Ispéguy, la Mouline et l’Apouhoura.

Seuil de Louhossoa après travaux

 

Les effets bénéfiques de ces travaux sur ces cours d’eau sont apparus rapidement. La restauration des habitats, la multiplication des zones de reproductions, la réapparition de truitelles ou encore l’augmentation des populations de poissons (jusqu’à 12 fois plus de Truites fario sur la Mouline) sont autant de signes de l’efficacité des travaux réalisés.

Un petit pas de plus pour la préservation de ce patrimoine qu’est la rivière et ses habitants !

 

 

 

 

 

¹ (lien : https://www.federation-peche64.fr/effacement-de-seuils-premiere-etape-franchie-succes)

Commentaires clos.

Pin It on Pinterest