Efficacité des alevinages par ALEVIBOX

Des radeaux à empreintes pour pister l’énigmatique Desman des...

ETUDE SUR LES SAUMONS ET LES ALOSES

alose 4 copyright stoneflyL’Université de Pau et des Pays de l’Adour souhaite mettre en place avec l’aide des pêcheurs volontaires une étude qui propose de déterminer l’origine natale des saumons et aloses revenus se reproduire dans les bassins Adour-Nivelle.

Pour ce faire nous demandons aux pêcheurs de prélever la tête et les écailles des saumons et aloses qu’ils capturent.

Le protocole de prélèvement est indiqué en cliquant sur Protocole

19 mai 2014 Commentaires (3) Protection du milieu aquatique

3 Responses to ETUDE SUR LES SAUMONS ET LES ALOSES

  1. Edou dit :

    Je suis d’accord avec les remarques de Monsieur Van Gerdinge, une petite carotte pourrait en motiver plus d’un

  2. van gerdinge dit :

    Je suis au courant pour cette opération qui se fait depuis plusieurs années. Il y a deux ans j’ai, dans les cabanes du Gave et sur le Saison, déposé un document d’information et une fiche à remplir pour les heureux pêcheurs qui auraient pris un saumon ainsi qu’une liste des dépositaires qui acceptaient de stocker les têtes ) .il n’était pas encore question de faire la même chose pour les aloses. Si vous souhaitez un nombre correct de réponses (nos efforts n’ayant que très peu été payés en retour) soit il faut accorder une petite récompense, sinon rendre la chose obligatoire et surtout limiter le questionnaire qui l’accompagne. Ainsi dans une entreprise de fumage des poissons connue dans le département des Landes par exemple, gros fournisseur de têtes de saumons pêchés par les professionnels, personne ne déclame leur identité…

  3. van gerdinge dit :

    Je suis au courant pour cette opération qui se fait depuis plusieurs années. Il y a deux ans j’ai, dans les cabanes du Gave et sur le Saison, déposé un document d’information et une fiche à remplir pour les heureux pêcheurs qui auraient pris un saumon ainsi qu’une liste des dépositaires qui acceptaient de stocker les têtes ) .il n’était pas encore question de faire ld’aloses . Le tou